Translate

Port de pêche de Stora (Skikda) Les plaisanciers dénoncent et obtiennent gain de cause

Des dizaines de propriétaires de bateaux de plaisance accostés au port de Stora, à 3 km à l’ouest de la ville de Skikda, ont tenu ces derniers jours plusieurs rassemblements de protestation.

Cette colère a été essentiellement attisée par la dernière décision de l’Entreprise de gestion des ports et abris de pêche (E.G.P.P) de Skikda de majorer les prix des postes à quai. Soutenus par l’association des marins pêcheurs de Stora, les plaisanciers ont ainsi tenu à dénoncer et énergiquement cette décision en la qualifiant d’«injuste» et d’«inadéquate». Lors d’un entretien, le représentant des propriétaires de bateaux de plaisance accostés au port de Stora dira: «L’EGPP a décidé du jour au lendemain de majorer les charges des postes à quai en les faisant carrément passer du simple au double, sans même présenter une justification officielle», dira notre interlocuteur. Cette hausse des charges a, par ailleurs, servi de starter qui conduira les plaisanciers à revenir sur plusieurs carences qui minent, selon leurs dires, le port de Stora et ses usagers. A ce sujet, le représentant des plaisanciers, ainsi que le président de l’Association des marins pêcheurs de Stora, évoqueront d’autres griefs qu’ils retiennent quant à la gestion du port.

Et de citer : «Le port de pêche ne dispose même pas d’un chariot élévateur pour nous aider à sortir nos embarcations pour les besoins de l’entretien, et l’EGPP nous demande en plus de payer à chaque fois que nous procédons à ce genre d’opération à nos propres frais.» Ils évoquent également l’épineux problème de l’absence d’un point de vente d’essence au port, ce qui pousse les propriétaires d’embarcations à aller chercher cette matière auprès des stations-service de Naftal, avec tout ce que cela comporte comme risques. Ils évoquent également l’absence de sécurité dans l’enceinte portuaire et exigent la mise en place d’une nouvelle organisation des quais du port en rassemblant les navires selon leurs gabarits pour éviter tout risque.

Pour avoir l’autre son de cloche, les tentatives faites pour joindre le directeur de l’EGPP sont restées vaines. Les numéros de téléphone fixe de l’entreprise étaient tous en dérangement. Approché, le directeur de la pêche et de l’aquaculture de la wilaya a, quant à lui, accepté d’apporter quelques éclaircissements en déclarant : «Au sujet de la majoration des frais des postes à quai, l’EGPP vient de décider de geler sa décision. Les gardes-côtes, pour leur part, ont fait savoir qu’ils allaient alléger certaines procédures dans l’attente des décisions qu’entreprendrait la réunion interministérielle qui regroupe, en ce jour même (hier-ndlr) des instances centrales du pays en relation avec les procédures.» A relever que les autres marins pêcheurs du port de Stora ont joint leurs voix à celles des plaisanciers et ont, eux aussi, énoncé les problèmes qui minent leur activité. Un sujet auquel nous reviendrons dans nos prochaines éditions.

Sources : http://www.elwatan.com/regions/est/skikda/les-plaisanciers-denoncent-et-obtiennent-gain-de-cause-16-01-2018-360673_128.php